Pourquoi désencombrer son intérieur ?

Si on m’avait dit un jour que j’écrirais un billet de blog sur « désencombrer son intérieur », j’aurais bien ri ! Même si j’aime que ma maison soit rangée et propre, je ne suis pas une fanatique du ménage, et j’ai une grande faculté à lâcher prise dans ce domaine là !

Au-delà du ménage, c’est la découverte du désencombrement que je voudrais partager avec vous

Il ya quelques mois de cela une amie, qui elle est une dingue de rangement et de ménage, me parle de cette “star” japonaise Marie Kondo. Petit bout de femme toute mignonne qui, si vous ne la connaissez pas, doit son succès à son livre “L’art du rangement”. Waou, incroyable ! Avoir un succès planétaire grâce au rangement, je dois dire que ça m’en a bouché un coin. Mais QUI peut s’intérresser à un tel sujet ?  me suis-je dit.

marie kondo

 Mon amie Sophie, qui a une grande force de persuasion, m’a convaincue de l’importance de celui-ci. 

Le livre de Marie kondo

le livre de marie Kondo

Je me suis donc laissée tenter par ce livre. Après la lecture de plusieurs chapitres, je me suis demandée si je comprenais bien ce qui était écrit. En effet, je ne voyais pas pourquoi je devrais parler et remercier mes vêtements ou objets, avant de m’en débarrasser. J’avais l’impression de me retrouver dans une autre dimension !

J’ai donc refermé ce livre, et suis repassée à mes bons vieux polars.

Mais petit à petit, je me suis amusée à regarder ma maison sous un autre angle. Je me suis même surprise à penser que ce serait tellement mieux de vivre dans un espace moins encombré.

Ca y est, le mot est lâché ! Bien sûr, de temps en temps, l’envie de rangement par le vide me prend, et je pars à la déchèterie déposer des cartons de vieilleries avec soulagement. Mais de là à m’attaquer à TOUTE la maison ! Car c’est bien de cela dont notre fée du logis Marie Kondo nous parle. 

En quoi consiste sa méthode :

désencombrer sa maison par catégories :

  • les livres
  • les vêtements
  • le linge de maison
  • les objets en tout genre
  • les ustensiles de cuisine, de salle de bain
  • les papiers
  • enfin, les souvenirs en dernier car c’est le plus difficile 

Puis, cet été le sujet du désencombrement réapparait dans ma vie. En effet, lors d’une vidéo conférence dans le cadre de la formation professorale de yoga que je suis actuellement, notre professeur, Maryse, évoque le sujet. Mais quel est le rapport avec le yoga ???

Au fur et mesure de cette conférence et de l’échange qu’il y a eu avec les participantes, je me suis rendue (enfin) compte de son importance. 

Et si désencombrer sa maison revenait à désencombrer son être intérieur.

Faire de la place chez soi pour faire de la place en soi.

Se libérer de l’espace pour accueillir la nouveauté.

respirer

Mon défi désencombrement de mon intérieur a commencé !

Nous avions donc des “devoirs “à faire ; commencer à désencombrer son intérieur. Sitôt dit sitôt commencé ! Le lendemain, c’est avec entrain que j’ai entassé tous mes livres au sol. Ce que vous voyez sur la photo n’est qu’un échantillon ! Cependant le choix de ceux dont je voulais me défaire ne fut pas trop difficile. 

isabel kehr devant ses livres

Je les ai classé par catégories : polars, littérature, art, santé, nutrition, et yoga. J’ai ensuite donné ceux mis de côté. Une fois ma bibliothèque rangée, j’avoue avoir ressentie une grande satisfaction. J’apprécie le classement qui me permet de trouver ce que cherche sans avoir à m’arracher les cheveux. 

Puis ce fut au tour des vêtements. J’avais toujours l’impression que je n’avais pas grand chose à me mettre. Il est vrai que je ne passe ma vie dans les magasins, et même si j’aime avoir quelques pièces tendance, je suis loin d’être une accroc au shopping. J’aime cependant prendre le temps de choisir mes vêtements qui correspondent à mon style de vie.

Là encore quelle satisfaction une fois le tri terminé. La méthode de Marie Kondo consiste à prendre chaque vêtement (ou objet) entre ses mains en se demandant s’il nous procure de la joie, puis de le remercier pour service rendu, en cas de séparation.

Bon soyons honnête, mes conversations avec ceux-ci furent quasi inexistants, mais j’ai bien pris soin de les plier avec attention avant de les ranger dans des cartons, prêts à donner !

Sa méthode pour plier les vêtements me tente également, si cela vous intéresse voici une vidéo.

boites de rangement
pliage marie kondo pour désencombrer son dressing

Quant au reste, j’attends d’avoir un peu plus de temps. Mais la machine est lancée et ma motivation toujours présente. Ainsi, je devrais y arriver même si cela doit prendre plusieurs mois !

Cette petite graine semée fait son chemin. Le temps que nous mettons pour arriver au bout de ce chemin importe peu, car cela mènera inévitablement à l’action au moment voulu.

Le désencombrement est un processus

Ce n’est pas juste un grand ménage de printemps. Pour ma part, c’est une véritable reflexion sur ce que cela m’apporte.

Epurer, trier, ordonner permet à l’énergie de circuler beaucoup plus facilement.

Même si je suis TRES loin d’avoir terminer ce processus, il me semble que mon esprit est déjà un peu plus reposé et clairvoyant. 

cuisine après désencombrement

La méthode Marie Kondo préconise de s’attaquer par catégorie d’objets et non pas pièce par pièce. Cela permet d’avoir une vision globale de sa maison et d’éviter d’en avoir un peu partout. Chaque chose doit être à la place qui lui est dédiée. C’est pareil dans la vie, éviter de s’éparpiller pour se concentrer sur son but permet de gagner en efficacité.

Le désencombrement de mon intérieur m’a poussé à la réflexion

Notre mode de vie occidental nous pousse à posséder toujours plus. La sur-consommation régit nos sociétés modernes et les publicités omni-présentes nous donnent l’illusion du besoin. Avoir nous rassure, nous donne l’impression d’exister, nous donne une place dans la société.

 Avoir nous “normalise”, nous aide à faire partie d’une classe sociale et d’être acceptée et reconnue par celle-ci. L’exemple de nos enfants collégiens qui doivent ABSOLUMENT porter telle marque de vêtements ou chaussures pour être acceptés et se faire des amis est un exemple frappant. 

C’est un signe de reconnaissance du groupe dont on voudrait faire partie.

Cela nous pousse inévitablement à acheter plus, à accumuler davantage jusqu’à l’asphyxsie.

On se pose rarement la question de savoir si cet achat est vraiment nécessaire : ai-je vraiment besoin de cette paire de bottines alors que j’en ai 5 dans mon placard, ou de ce sac à main, alors que j’en ai une dizaine au fond du tiroir ? Alors peut-être que la réponse est oui et c’est parfait, si cela a été réfléchi. La satisfaction n’en sera que plus grande, car l’achat sera fait en conscience, et non plus comme une espèce de boulimie de l’accumulation. 

Finalement en allégeant son intérieur de choses superflues, on allège également son esprit pour aller à l’essentiel. 

respirer

Et vous, êtes-vous tentée par le désencombrement à la manière de Marie Kondo, ou l’avez-vous déjà expérimenté?

Je suis très intéressée par vos expériences !

épingle pinterest pourquoi désencombrer son intérieur

N’hésitez pas à partager mon article sur vos réseaux sociaux et à me laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre !

Laisser un commentaire

18 Commentaires

  1. Catherine C.
    22 octobre 2019 / 14 02 31 103110

    Merci Isabel pour cet article qui corrobore ce que je pense et que j’essaie de mettre en pratique. Je fais mais g toujours l’impression qu’il y en a de trop…
    Le plus dur ce sont les souvenirs, et aussi que faire de ce que l’on enlève.. Parfois cela me fait mal au coeur de mettre des vêtements dans la benne qui leur ai désignée car je ne suis pas sûre de leur destinée…Quant aux ustensiles de cuisine personne n’en veut.
    G adopté la méthode de pliage et c un bonheur pour y voir plus clair. Merci de cet article qui nous fait du bien. Bonne journée;)

    • Isabel
      Auteur
      23 octobre 2019 / 19 07 09 100910

      Merci Catherine pour ton retour. Je suis d’accord avec toi, c’est tellement difficile de se délester de ses souvenirs …Pour les vêtements je les porte au secours catholique.
      Bonn soirée, bisous

  2. Poulette
    8 octobre 2019 / 17 05 59 105910

    Coucou Isabel, me voilà enfin à lire ton article fort intéressant. J’ai souri car javais entrouvert ce fameux bouquin un jour à la Fnac puis refermé en ms disant que j’étais assez grande pour ranger, trier MON interieur comme il ME convient ! Par ici c’est un travail que nous avons débuté voilà plus de 3 ans quand la plus jeune est partie nous laissant toute la maison à nous 2 seulement. Tant de choses accumulées avec une famille de 4!!! Des tas de livres comme toi que ma copine qui bosse en médiathèque à été ravie de recueillir, idem des CD et DVD! Ensuite cest le mobilier qui est parti faisant place à du neuf et allégé en quantité. Nous paufinons toute la rénovation intérieure et nous finirons par les façades….puis vendrons :-)))) non d’ici là : nous apprécions une maison claire, peu encombrée mais parfois je rachète : un miroir, une étagère , un vêtement mais bien souvent un ancien quitte le domicile en contre partie. Je pense que notre interieur est le reflet de notre intimité, aucune importance à vouloir qu’il soit identique à celui des autres l’important est de s’y sentir très bien et en sécurité. À bientôt et merci. Bisous

    • Isabel
      Auteur
      8 octobre 2019 / 21 09 34 103410

      Merci beaucoup Poulette pour ton témoignage. Tu as tout à fait raison, notre maison est notre cocon, il est essentiel de s’y sentir bien. Il me tarde néanmoins de continuer mon désencombrement car j’aime l’effet libérateur que cela génère, il me semble que l’on fait de la place à la nouveauté.
      Bonne soirée, bisous

  3. Marie Jeanne
    8 octobre 2019 / 16 04 39 103910

    Bonjour Isabel,
    Je suis une adepte du tri surtout dans mon armoire, j’ai entendu une fois que si on ne mettait pas un vêtement depuis un an il n’était pas nécessaire de le garder. J’ai déménagé il y a un an et ce fut l’occasion de refaire du tri, comme c’est du provisoire je n’ai pas tout sorti et je m’aperçois que le peu que j’ai me convient tout à fait. Nous déménagerons de nouveau au Printemps prochain et je vais refaire du tri car il y a plein de choses qui ne servent à rien et que l’on garde pour X raisons. J’aime cet acte de tri car c’est libérateur, de plus j’amène souvent à Emmaus et je sais que çà servira à des personnes qui sont dans le besoin. Merci pour cet article Isabel
    Grosses bises

    • Isabel
      Auteur
      8 octobre 2019 / 21 09 29 102910

      Merci Marie-Jeanne pour ta visite ! C’est vrai que le tri est facilité lorsqu’on déménage. Cela fait 25 ans que je vis dans la même maison donc j’en ai accumulé des choses … je me donne plusieurs mois pour faire le tri dans tous les domaines. Mais chaque petit pas est libérateur en effet.
      Bonne soirée, bises

  4. Sandrine
    7 octobre 2019 / 22 10 05 100510

    Coucou Isa, je suis tout à fait d’accord avec toi. Il faut désencombrer notre intérieur ! J’ai déjà commencé la semaine dernière. J’ai rangé mon dressing. J’ai également jeté plein de vieux magazines. Je vais continuer à faire du vide. Je n’ai pas le choix étant donné que je vais déménager dans quelques mois. Je dois avouer que ça m’a fait du bien ! Ton article est très inspirant ! Merci 😁👍

    • Isabel
      Auteur
      8 octobre 2019 / 21 09 15 101510

      Coucou Sandrine, un déménagement est parfait pour faire le tri et ne garder que l’essentiel !
      Bonne soirée, bises

  5. 6 octobre 2019 / 18 06 27 102710

    Mon mari est maniaque donc je trie (de temps en temps!)
    bises

    • Isabel
      Auteur
      7 octobre 2019 / 21 09 14 101410

      Tu as la tâche facilitée alors !
      Bises

  6. 5 octobre 2019 / 13 01 34 103410

    Très intéressant, cet article, Isabel. Et d’une grande utilité, ou praticité. Il y a beaucoup de vrai dans cette philosophie du « désencombrer son environnement pour désencombrer son esprit », et donc être plus libre de vivre pleinement. Je retiens cette phrase écrite sur le « bandeau » de la couverture du livre : « La vie commence après avoir fait du tri ». C’est la sensation que j’ai, car mon tri n’ai jamais fini, et j’ai l’impression de ne jamais être vraiment disponible pour faire les choses que je voudrais faire… Et je me pose la question : si on ne finit pas le tri, on ne vit jamais vraiment alors ? Ton article va me permettre d’avancer un peu. Merci ! J’ai vu la vidéo sur le pliage. Comme je n’aime pas les traces de plis sur les vêtements, je préfère mettre tout sur cintre, même les t-shirts ! En revanche, j’aimerais bien savoir comment optimiser le rangement pour le linge de maison, la vaisselle… Tu as une quantité impressionnante de livres !! Bon week-end ! 😘

    • Isabel
      Auteur
      6 octobre 2019 / 8 08 42 104210

      Merci Elizsabeth pour ta visite ! Je suis très loin d’avoir fait le tour de la maison, je pense que je vais en avoir pour des mois étant peu disponible ! Ceci étant, lorsque j’ai fait le tri des livres et que je regarde à présent ma bibliothèque ordonnée, cela me procure un réel sentiment d’apaisement qu’il me tarde de continuer ce processus. J’ai une grande maison mais peu de rangements donc le désencombrement devient une necessité. Pour les vêtements, impossible pour moi de tout suspendre, mais ma fille a adopté la méthode de pliage de Marie Kondo et je dois avouer que ses vêtements ont bien moins de plis que les miens ! Tu as des vidéos de pliage pour le linge si ça t’intéresse. Le tri nous permet de nous alléger au sens propre comme au figuré, l’esprit ainsi allégé ouvre la porte à de la nouveauté et permet une vie plus riche … bon à méditer !
      Bon dimanche, bises !

  7. 4 octobre 2019 / 20 08 25 102510

    Hello Isa, tu prêches une convaincue, je n’arrête pas de désemconbrer ! et j’ai quand mêmes des endroits à revoir ! C’est une bonne méthode même si je ne suis pas à la lettre les principes de Marie Kondo ! Mais elle a de bonnes idées et je suis certaine que vider ses placards , trier et ranger fait un bien fou au moral. Je reste persuadée que ce n’est pas dans la possession que nous trouvons le bonheur et ton article rejoins ma rubrique du dressing idéal. Pour les livres j’ai fait un grand tri également car je ne savais plus où les mettre ! Mais j’ai gardé ceux que j’aime lire et relire. Très bon article qui me donne envie de me re-pencher sur mon bazar ! Bises

    • Isabel
      Auteur
      4 octobre 2019 / 20 08 46 104610

      Oh mais j’ai eu le plaisir de voir à quel point ta maison est accueillante et très agréable à vivre grâce à une bonne circulation de l’énergie ! Quant à moi, je ne suis qu’au début du looooong chemin, mais je ne désespère pas, le plus dure fut de démarrer le processus …
      Bisous

  8. NefertarideLyon
    4 octobre 2019 / 11 11 57 105710

    Quel sujet………Je viens de franchir cette étape suite au déménagement d’une grande maison pour passer à un appartement T3
    Je n’ai pas de problème pour me séparer d’objets, et j’apprécie beaucoup de me retrouver qu’avec des objets que j’ai sélectionnés et choisis
    Je suis une adepte de Dominique Loreau : l’art de la simplicité
    Et je plie mes pulls et t-shirt à la façon Marie Kondo, super pratique
    Et j’ai une formule magique quand j’hésite si je dois me séparer ou pas d’un objet avec une valeur sentimentale : je me pose la question : quand mes enfants le retrouverons ils vont surement le balancer, il vaut mieux que je le fasse de suite
    Bonne journée

  9. 4 octobre 2019 / 10 10 14 101410

    Vaste sujet…. J’ai beaucoup de peine à me défaire des objets « souvenirs » et forcément, plus je vieillis, plus j’en ai !!!! J’ai trié déjà plusieurs fois mes bibliothèques et mon dressing, ça c’est régulièrement au programme, je me suis améliorée dans le tri de la « paperasse » mais mes souvenirs, j’avoue que je dois m’y mettre sérieusement.

  10. 4 octobre 2019 / 9 09 09 100910

    Bonjour, je vois que tu as eu la même idée que moi de billet ! hi hi hi (enfin presque)…le rangement pas de printemps mais d’automne ! Ça fait du bien de désencombrer c’est vrai on se sent plus serein…Mais je suis scotchée par tout tes bouquins. J’ai fait la même chose, si ce n’est que j’ai donné mais je n’en avais pas autant que toi…Bonne journée ! Biz

    • Isabel
      Auteur
      4 octobre 2019 / 15 03 36 103610

      Je commence tout juste le processus ! J’en ai tellement à trier, vider, donner … que j’en ai le tournis, mais bon je me donne plusieurs mois pour venir à bout de ce désencombrement !!! Les livres que tu vois ne sont qu’une toute petite partie de mon stock, j’adore les bouquins !
      Bonne journée à toi, bises

%d blogueurs aiment cette page :