Le jeûne, mode d’emploi

vue d'une cascade lors d'une randonnée et d'un jeûne


Lorsque Yann Locret, chargé de communication du documentaire « Le Jeûne, à la croisée des chemins », réalisé et produit par Fabien Moine, m’a contactée pour me présenter ce film, j’étais enthousiaste. D’abord parce que j’ai déjà visionné des vidéos très intéressantes de Fabien Moine, naturopathe et hygiéniste, et ensuite parce que le sujet du jeûne titille ma curiosité. 

Bien sûr, nous savons tous ce qu’est le jeûne : l’arrêt d’absorption de nourriture.

Mais savons-nous ce qui se passe dans notre organisme physiologiquement, psychologiquement et même spirituellement ?

Le jeûne du point de vue physiologique 

Lors d’un jeûne long le corps, privé de nourriture, va puiser dans ses réserves. 

Cela se fera en 3 phases.

  • Le premier jour : l’organisme utilisera le glucose (le sucre) disponible dans le sang dans un premier temps, avant de puiser celui du foie, appelé le glycogène.
  • Le deuxième jour :  une fois épuisés les stocks de glucose et glycogène, l’organisme puisera ce dont il a besoin dans les graisses. Les cellules du cerveau et du sang quant à elles se serviront dans les tissus musculaires, et transformeront les protéines en glucose, c’est ce que l’on appelle néoglucogenèse.
  • Au-delà du cinquième jour : le taux de glucose étant au plus bas, le foie et les reins fabriquent des corps cétoniques à partir des graisses pour éviter de “dilapider” leur stock de protéines. Ceci est primordial car la fonction cérébrale sera ainsi maintenue.
un verre d'eau pour un jeûne

Le jeûne et les maladies

De nombreuses études scientifiques ont démontré les bienfaits du jeûne dans le traitement de ce que nous appelons les maladies de civilisations. Diabète, hypertension, cancer, obésité ainsi que les effets secondaires de nombreux médicaments, incitent des médecins à “prescrire” une pratique surveillée du jeûne. Dans certains pays, comme en Allemagne, cette pratique est tout à fait reconnue. Elle fait partie des soins thérapeutiques fréquemment proposés aux patients.


Le jeûne du point de vue psychologique

Le jeûne est comme un grand nettoyage du dedans. On perçoit le jeûne comme une détox pour éliminer les toxines accumulées. 

Il est vrai que notre corps possède un pouvoir extraordinaire qui est l’autophagie. C’est le pouvoir d’effectuer une sorte de nettoyage cellulaire. Lorsque des cellules deviennent trop obsolètes et qu’elles se retrouvent “hors service”, de nouvelles arrivent toutes pimpantes à la rescousse, pour assurer le renouvellement cellulaire

Notre corps possède également un incroyable talent d’auto-régulation. Sauf que ce talent est mis à mal par notre société du “trop”, trop de “mal bouffe”, trop de stress, trop de sédentarité, trop de médicaments, trop d’addictions (tabac, alcool…)… Tous ces “trop” accumulés viennent encombrer et stresser notre cerveau. Ainsi, jeûner permet à celui-ci de s’alléger pour une meilleure clarté, propice à un retour sur soi et un lâcher-prise salutaire dans un monde régi par la performance.

Le jeûne et la spiritualité

Le jeûne est une pratique ancestrale dans la civilisation humaine. Louée dans de nombreuses religions, on la retrouve lors du carême chez les catholiques, du ramadan chez les musulmans, de kippour chez les juifs.  En effet, cette tradition invite à délaisser toute nourriture terrestre afin de s’adonner pleinement à la spiritualité.

Celle-ci se traduit par une plus grande capacité à contempler la beauté du monde, et incite à la prière et à la méditation. Dans toutes les traditions spirituelles le jeûne aiderait à se tourner davantage vers l’autre et inciterait à une plus grande empathie.

nature pour profiter d'un jeûne

Le documentaire

“Jeûner, à la croisée des chemins”

Passionné par le sujet, Fabien Moine a longtemps étudié la question du jeûne. Aujourd’hui, convaincu de ses nombreux bienfaits, il accompagne des centaines de personnes désireuses de se lancer dans cette aventure. Pour réaliser ce documentaire, il a parcouru de nombreux kilomètres à travers la France. 

Il a recueilli des témoignages de personnes très différentes, mais pour qui le jeûne fut une évidence. En interrogeant ces jeûneurs, Fabien a su mettre en lumière leurs attentes, leur motivations, leurs ressentis mais aussi leurs doutes et leurs craintes. Un bel espace de parole leur est réservé.

Au fil du documentaire nous faisons la connaissance de plusieurs jeûneurs. Ceux-ci nous livrent leurs expérience avec simplicité. A aucun moment Fabien Moine ne tente de faire l’apologie du jeûne. C’est avec discernement que ce sujet, parfois polémique, est abordé.

Présentation de Fabien Moine

C’est avec gentillesse et simplicité que Fabien a accepté de répondre à quelques unes de mes questions, malgré son emploi du temps surchargé, et je l’en remercie.

Quelle a été ta motivation pour entamer ton premier jeûne ?

Je m’intéressais beaucoup à la naturopathie, de nature sportive je me suis blessé à un tendon assez sérieusement. J’ai été rapatrié de Finlande et c’est l’ami qui m’accompagnait qui m’a conseillé de jeûner. Je me suis donc documenté et me suis lancé dans l’aventure par curiosité. Cela remonte à 10 ans et depuis je n’ai jamais cessé cette pratique.

Pourquoi ce film aujourd’hui ?

A la base je voulais être journaliste. J’aime rechercher les informations, les synthétiser et les vulgariser. Surtout je voulais rendre hommage à Désiré Mérien, biologiste de 85 ans qui m’a formé. Il faut savoir qu’il a été volé et usurpé. Au départ je voulais faire un film uniquement sur lui, comme un devoir moral. J’aime l’idée de la transmission inter-générationnelle. D’ailleurs ce film est dédié à mes grands-pères et à mon fils.

Le jeûne est un phénomène de mode, mais cela a toujours existé. Il est important de remettre du sérieux dans cette pratique, car on touche à la physiologie. Il faut donc aborder le sujet avec pédagogie. Dans le documentaire on voit des personnes très différentes : biologiste, médecin, prêtre… qui communiquent entre eux et mettent en commun leur approche, d’où le titre « à la croisée des chemins »

Est-ce qu’une femme en préménopause ou ménopausée ne risque pas de créer des déséquilibres hormonaux encore plus importants ?

Non, bien au contraire ! Justement lors de mon dernier accompagnement de jeûneurs il y avait deux femmes en préménopause qui souffraient de désagréments liés à cet état : bouffées de chaleurs, prise de poids … et le jeûne a régulé leur état. Par contre il y a des précautions à prendre, on évitera de jeûner si on est très fatigué, maigre ou si on a des trouble thyroïdiens.

Pour plus d’informations je vous conseille cette vidéo

Les troubles féminins de la puberté à la ménopause

Le député Jean Lassalle, a effectué une grève de la faim très médiatisée en 2006, d’une durée d’environ 5 ou 6 semaines. Il a encore des séquelles aujourd’hui, comment l’expliquer ?

Tout d’abord j’apprécie beaucoup Jean Lassalle. C’est un homme droit et j’ai un immense respect pour son engagement.

Maintenant pour ce qui est de son jeûne, un jeûne aussi long se prépare ainsi que la reprise alimentaire. Ce sont des étapes extrêmement importantes qu’il faut respecter. Les médecins qui le suivaient ne connaissaient peut-être pas les mécanismes du jeûne. Il a sans doute eu des suppléments qui lui ont trop fatigué les reins. Mais il faudrait que j’en sache plus sur son terrain.

Présentons les jeûneurs

Désiré Mérien, le maître à penser de Fabien Moine. Désiré est un spécialiste en la matière. En effet, il a accompagné 20 000 jeûneurs, a écrit des dizaines d’ouvrages et a pratiqué le jeûne pendant 55 ans !

Lors du documentaire, nous croisons aussi le chemin du Dr.Bertrand Vallancien qui nous présente le jeûne au cours de l’histoire. Il nous apprend que 5 siècles avant J-C le jeûne était couramment pratiqué en médecine, notamment par Hippocrate. Le but était d’éviter les maladies et d’augmenter la longévité.

Puis nous faisons la connaissance de Philippe, 45 ans et bon vivant pour qui manger est un véritable plaisir. Il nous partage ses craintes face au manque de nourriture lors de son jeûne, mais aussi de sa prise de conscience. En effet, Philippe a réalisé qu’il ne mangeait pas pour nourrir son corps en conscience, mais juste pour assouvir un contentement. 

C’est au tour d’Isabelle, femme sportive et énergique de 54 ans de nous faire part de ses motivations. Isabelle affrontait plusieurs problèmes de santé depuis de nombreuses années. Aucun médicament ne la soulageait elle se tourne donc vers le jeûne qui viendra au bout de ses souffrances.

Bien d’autres jeûneurs viendront apporter leur témoignage. Fionna désireuse de mettre son corps au repos, le Dr.Estelle Zuily qui apporte ses connaissances médicales sur le fonctionnement du jeûne, Stéphanie qui recherche un apaisement physique et mental ou encore le Dr.Baqué, chirurgien et professeur d’anatomie générale, qui nous partage ses découvertes : changement d’état d’esprit, augmentation des performances physiques et intellectuelles…

Ce documentaire m’a éclairée sur de nombreux points. Je commence sérieusement à me demander si, à mon tour, je ne me lancerais pas dans l’aventure. D’ailleurs une amie m’a récemment proposé de l’accompagner pour expérimenter un jeûne de plusieurs jours à Sare, un des plus jolis villages du Pays Basque. Si l’aventure vous tente, vous serez accueillis par Valérie Maurer, une des pionnières du “jeûne et randonnée” en France, co-fondatrice en 2002 de la FFJR, (fédération francophone de jeûne et randonnée) ».

Graine d’énergie à Sare

Ainsi, après le visionnage de “Le Jeûne, à la croisée des chemins”, j’avoue être tentée par l’expérience. Je pratique déjà régulièrement le jeûne intermittent grâce auquel j’ai un esprit plus clair, un ventre dégonflé sans aucune sensation de fatigue ou de faim. Alors pourquoi ne pas aller plus loin ?!

Jeûne intermittent : le repos du sytème digestif

Si le sujet vous intéresse je ne saurais que trop vous conseiller l’achat du DVD, disponible dans les grandes enseignes dès le 10 décembre. Une belle idée cadeau pour commencer l’année en pleine forme !

Et vous, avez-vous déjà pratiqué le jeûne ?

épingle pinterest pour le jeûne mode d'emploi

Merci de me laisser un commentaire ! Je me fais un plaisir de vous lire et de vous répondre.

Si vous avez aimé cet article merci de le partager sur vos réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

26 Commentaires

  1. 7 décembre 2019 / 12 12 56 125612

    Honnêtement une pratique terriblement dangereuse pour beaucoup de personnes, cela ne doit être fait que sous contrôle médical et même en hospitalisation lorsque les personnes sont malades ! Dire à un diabétique de jeuner est même une aberration complète. son pancréas ne fonctionne pas ! Je ne connais pas un seul médecin qui le conseille et les oncologues disent qu’il n’y a aucune preuve scientifique
    Je suis très malade je pèse 48kgs pour 1.70 imagine si je suis ce conseil.
    Franchement à chacun son métier, les médecins ont fait des années d’études ! ce qui n’est pas le cas des dietéticiennes ce que je suis moi même !
    Désolée mais cela me fait peur de lire des choses pareilles

    • Isabel
      Auteur
      7 décembre 2019 / 15 03 20 122012

      Bonjour Sylvie, comme je le précise un jeûne doit être accompagné par un professionnel cela va sans dire. Dans le film de Fabien Moine, plusieurs médecins sont interrogés dont le Le Pr Patrick Baqué Doyen de la Faculté de Médecine depuis mars 2013. Il est chirurgien, Professeur d’Anatomie-Chirurgie générale au CHU de Nice.Formé à la chirurgie viscérale, il est actuellement responsable chirurgical au sein du pôle Urgence Adulte-SAMU-SMUR du CHU de Nice. Ses domaines de compétence sont la chirurgie générale d’urgence, la chirurgie digestive et la cancérologie digestive.
      Dans le documentaire il parle de sa propre expérience du jeûne et de sa réflexion pour l’introduire dans son service pour certains cas.
      Il n’est pas question ici de faire une apologie du jeûne et Fabien Moine a bien mentionné dans cet article qu’il ne doit pas être pratiqué dans certains cas. Pour le reste je ne fais que relater ce qu’il se passe d’un point de vu physiologique dans le corps, informations recueillies auprès de mon cousin médecin. Tout ce qui est écrit est de source médicale, donc ne devrait susciter aucune peur…
      Bon week-end à toi

      • Sylvie Estrade
        8 décembre 2019 / 11 11 27 122712

        Il n’y a que les gens en pleine forme qui peuvent écouter ce genre de discours, les autres doivent faire confiance aux vrais médecins ! 15 ans dans la visite médicale m’a appris tellement de chose sur le pouvoir de l’argent ans ce milieu ….. Mais vous êtes toutes en forme alors je ne m’inquiète pas c’est juste une histoire de poids une indication comme une autre en fait

  2. Desjardins
    6 décembre 2019 / 22 10 25 122512

    Bonjour et merci en effet Isabel pour ce très bel article, cependant une question reste en suspend : quand on pratique déjà (chaque jour) le jeûne intermittent, pour mettre son système digestif au repos, et donc qu’on laisse le temps à son organisme d’opérer nettoyage et réparation pendant ce même temps : est-il vraiment nécessaire de pratiquer « en plus » un jeûne long ?..Et pour quel bienfait supplémentaire ?..Car à cette interrogation il n’y a point de réponse ! merci !!
    À bientôt de vous lire,
    Denez

    • Isabel
      Auteur
      7 décembre 2019 / 15 03 32 123212

      Merci pour votre retour ! Très bonne question ! Je pense qu »il ne faut » rien, cela dépend de ses attentes et motivations. Je pratique également le jeûne intermittent régulièrement et n’ai jamais eu envie d’aller plus loin. Mais aujourd’hui cet envie commence à mûrir… C’est un peu comme lorsque l’on fait la révision de la voiture dans les temps pour qu’elle fonctionne sans soucis, puis une fois par an on doit faire une révision complète afin de garantir la longévité de celle-ci. Mais au-delà du point de vue santé physique, c’est également un bon moyen de faire une véritable pause, un retour sur et vers soi et pour certaines personnes une dimension spirituelle peut s’y ajouter. A réfléchir donc et peut-être en parler avec son médecin ou à un professionnel du jeûne. Néanmoins dans le film de Fabien Moine les jeûneurs nous partagent leur ressentis donc peut-être de visionner ce documentaire pourrait répondre à votre question.
      Bon week-end à vous

  3. 5 décembre 2019 / 23 11 03 120312

    Bonsoir Isa, je pratique déjà le jeûne intermittent de 16 h 4 fois par semaine 2 ou 3 fois par an. Cela fait du bien et ce n’est pas difficile. Pour le reste je suis très frileuse. Jaime l’idée de reposer un peu l’organisme mais pas plus. Ça ne me parait pas du tout naturel et dangereux comme le fait de trop manger dailleurs! c’est un a priori je te l’accorde 😉! Merci néanmoins pour cet article qui permet d’en savoir plus. Bises🌸!

    • Isabel
      Auteur
      6 décembre 2019 / 22 10 26 122612

      Merci pour ta visité Isa ! Je pratique aussi le jeûne intermittent plusieurs fois par an et le jeûne long me tente bien mais je le ferais accompagnée par un professionnel. C’est une pratique qui date depuis la nuit des temps et de plus en plus de médecins se penchent sérieusement sur les bienfaits du jeûne . En Allemagne c’est très courant et même remboursé par la sécu !
      Bonne soirée, bises

  4. Maurice
    5 décembre 2019 / 15 03 28 122812

    Je suis tenté par cette expérience, je suis convaincu que les bienfaits sont au rendez-vous. Merci pour cet article très interessant.

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 19 07 15 121512

      Merci Maurice pour ta visite ! Oui je suis sûre aussi des bienfaits, il faut juste se lancer !
      Bonne soirée, bises

  5. 5 décembre 2019 / 13 01 02 120212

    Bonjour Isabel.
    Je ne pratique pas le jeûne, et pourtant, je suis sûre de ses bienfaits. Je ne suis pas experte en la matière, mais je sais que pour qu’un jeûne soit efficace, il doit être précédé par de très bonnes habitudes alimentaires, car le sucre, présent partout dans l’alimentation de la grande distribution actuelle est l’ennemi de notre organisme. Lors d’un jeûne, c’est le manque de sucre que le corps perçoit brutalement, et qui peut entraîner une sensation de faim et causer des problèmes. Un jeûne ne doit pas être pratiqué à la légère, mais en toute connaissance du sujet, et en étant accompagné. Pour l’instant, je ne suis pas prête pour cette expérience. Mais le sujet est très intéressant. Je verrai la vidéo plus tard. Bonne journée. Bise.

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 14 02 38 123812

      Merci Elisabeth pour ton retour ! Tu as tout à fait raison, un jeûne ça se prépare avant mais aussi après pour la reprise alimentaire et bien sûr il est important de se faire accompagner par des professionnels.
      Bonne journée à toi, bises

  6. Delphine Machenaud
    5 décembre 2019 / 12 12 52 125212

    Bonjour Isabel, merci pour cet article très instructif. Je le tenterai volontiers de manière intermittente en début d’année… Cependant, je trouve cela difficile à concilier avec une vie « familiale » avec des enfants encore jeunes pour lesquels je prépare les repas etc… Mais je pense que c’est une très bonne chose, très bénéfique pour l’organisme, pour le « décrasser »… Merci encore et belle journée !

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 14 02 40 124012

      Merci Delphine pour ta visite ! Effectivement jeûner seule avec des obligations familiales est compliqué, c’est pourquoi la plupart du temps cela se fait lors d’une retraite avec un accompagnement.
      Bonne journée, bises

  7. 5 décembre 2019 / 12 12 15 121512

    Bonjour,

    Je pratique une fois par an le jeûne hydrique et plusieurs fois dans l’année le jeûne intermittent.

    C’est un outils extraordinaire qui permet de nettoyer son corps et son esprit.

    J’organise des stages de jeûne du côté d’avignon avec une merveilleuse équipe de professionnels : naturopathes, sophrologue …

    Bonne journée

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 14 02 42 124212

      Merci pour le partage ! Je pratique également régulièrement le jeûne intermittent qui me réussit bien maintenant je dois franchir la prochaine étape !
      Je prends note de tes stages !
      Bonne journée à toi

  8. 5 décembre 2019 / 11 11 29 122912

    Bonjour Isabel, tout d’abord, je te remercie pour cet article très intéressant. J’ai déjà visionné plusieurs reportages sur le sujet, et je trouve cela passionnant. La spiritualité est quelque chose d’ancré très profondément en moi. J’ai donc longtemps hésité et je ne sais pas si je serais apte pour faire un jeûne sur plusieurs jours, mais c’est en tout cas une question à se poser et tu as fort bien traité le sujet. Merci encore. Gros bisou et très belle journée à toi 🙂 Nathalie

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 14 02 44 124412

      Merci beaucoup pour ton message Nathalie ! Je pense qu’effectivement c’est une décision qui demande réflexion et motivation. J’opterai pour un jeûne accompagné par des professionnels qui savent comment gérer les inquiétudes et doutes.
      Belle journée à toi, bises

  9. 5 décembre 2019 / 10 10 12 121212

    Bonjour, Article très intéressant : merci, d’ailleurs je l’ai partagé sur FB. Je suis bien tenté par le jeune….je vais y réfléchir sérieusement…Bonne journée. Bises

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 14 02 46 124612

      Merci Hélène pour ta visité et le partage ! C’est une expérience à tenter mais il faut bien prendre le temps de la réflexion et s’y engager quand on se sent prête.
      Belle journée, bises

  10. Sandrine
    5 décembre 2019 / 9 09 31 123112

    Coucou isabel, merci pour cet article très intéressant. Je suis tentée par le jeune depuis des mois mais j’avoue qu’à la lecture de ton article j’ai encore plus envie de sauter le pas. On en reparle de vive voix car j’ai besoin de tes conseils ! Bisous 😁💋💋

    • 5 décembre 2019 / 10 10 10 121012

      Je serai preneuse de ces conseils !!! 😉

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 14 02 47 124712

      Coucou Sandrine, oui nous en reparlerons sans problème et qui sait peut-être nous le ferons ensemble !
      Bonne journée, bisous

  11. Catherinesentimots
    5 décembre 2019 / 9 09 29 122912

    Je pratique des jeûnes partiels et aussi des detox, merci pour cet article intéressant.

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 14 02 53 125312

      Ah j’ai donc affaire à une experte !!! Merci pour ta visite !
      Bonne journée, bises

  12. 5 décembre 2019 / 9 09 24 122412

    Bonjour Isa, article vraiment très intéressant car je me pose des questions justement. Je ne pense pas être prête à le faire et pourtant je suis persuadée de ses bienfaits. Je garde ce billet precieusement et j’en discuterai de vive voix avec toi. Je vais peut-être commencer par le jeûne intermittent. Très bonne journée.

    • Isabel
      Auteur
      5 décembre 2019 / 14 02 52 125212

      Coucou Corinne, merci pour ta visite ! oui le jeûne intermittent est un bon début pour observer ses sensations avant de sauter le pas pour un jeûne long. Mais nous aurons l’occasion d’en reparler.
      Belle journée à toi, bisous

%d blogueurs aiment cette page :