Comment mieux vivre sa ménopause grâce au yoga !

boudha pour yoga

La ménopause n’est pas un gros mot, n’est pas une maladie, n’est pas une tare, mais l’évolution de notre vie de femme. Apprenons à dédramatiser cette période. Certes, je conçois que pour certaines d’entre nous, ce moment bouscule et bouleverse autant sur le plan physique que psychologique, mais il existe des outils naturels pour nous accompagner tout au long de cette nouvelle page de notre vie. Oui, il est possible de mieux vivre sa ménopause, après 50 ans, grâce au yoga.

La ménopause, c’est quoi ?

Le mot ménopause vient du grec «meno» (règles, mois) et «pause» (arrêt, cessation). La ménopause naturelle est diagnostiquée rétrospectivement après 12 mois consécutifs d’aménorrhée, en général entre 45 et 52 ans.

Les ovaires se mettent au repos et fabriquent moins d’hormones. Cette chute brutale d’hormones entraîne un arrêt de la fertilité, un arrêt des cycles, des ovulations et des règles.

Aujourd’hui, avec l’augmentation de l’espérance de vie, les femmes passent un tiers de leur vie après la ménopause. Il est donc essentiel d’accorder plus d’attention aux symptômes péri et post-ménopausiques. Malheureusement, certains de ces symptômes peuvent s’avérer très inconfortables et gâchent la vie de bon nombre d’entre nous. 

Les spécialistes estiment que 20% des femmes en pré-ménopause souffrent de symptômes sévères, 60% d’inconforts bénins et 20% ne présentent aucun symptôme. 

dépression femme à la ménopause

Le THS, traitement hormonal substitutif

Les différents symptômes de la ménopause sont dûs à la carence en œstrogènes :

  • bouffées de chaleurs
  • sueurs nocturnes
  • troubles du sommeil
  • insomnies
  • irritabilité
  • sécheresse vaginale
  • perte de libido
  • prise de poids
  • dépression

Pour y pallier certains médecins proposent une thérapie de remplacement, le THS (traitement hormonal substitutif). Ce traitement consiste à prendre des hormones ressemblant à celles que les ovaires produisaient avant la ménopause. « Pourtant, rien ne sera pour autant comme avant, puisque la fertilité ne peut être retrouvée avec ce traitement hormonal substitutif. » Ces traitements ne sont plus donnés systématiquement car ils sont soupçonnés d’être responsables de cancers dans certains cas.

Chouette je suis ménopausée !

Bien évidemment c’est une boutade ! Car ce petit mot a souvent une résonance de fin. Fin de la jeunesse, fin de la fertilité, fin de la séduction… Ceci est vrai surtout dans notre culture occidentale car en Orient cette période de vie de femme n’a pas de résonance négative. En effet, elle est reconnue comme la période de la sagesse. D’ailleurs, la compagnie des femmes plus âgées est recherchée, les plus jeunes leur posent mille questions et sont avides de leurs bons conseils.

Il est prouvé qu’elles subissent moins de désagréments grâce à leur hygiène de vie. Une alimentation adaptée, la pratique du yoga et de la méditation leur permettent de traverser ce passage sans encombres (ou presque).

Ménopause, respiration et yoga

Les troubles physiques de la ménopause, tout comme les troubles émotionnels peuvent être régulés par la pratique du yoga.

Néanmoins, cette période annonciatrice du vieillissement, peut s’avérer très anxiogène pour certaines femmes. Des troubles psychologiques allant jusqu’à la dépression, la dépréciation de soi ou l’anxiété ne sont pas rares. Ces déséquilibres hormonaux entrainent à leur tour des déséquilibres émotionnels pas toujours facile à gérer.

Or, le yoga peut aider à mieux vivre les affres de la ménopause grâce tout d’abord aux exercices de respiration. Ces exercices permettent un retour sur soi, un retour au calme. Ils réactivent le Prana, notre énergie vitale, indispensable pour retrouver la pleine santé. La respiration menée en conscience réduit l’anxiété, le stress, l’irritabilité ou encore les fluctuations de l’humeur. Votre entourage vous dira merci !

La respiration Bhastrika

isabel kehr pratique le hatha yoga à saint jean de luz

« Bhastrika » signifie « soufflet de forge » en sanskrit. La respiration Bhastrika est une succession rapide d’expirations forcées. Cette respiration est excellente pour masser les organes internes. Inspirez en gonflant le ventre le plus possible, expirez en le vidant complètement.


De plus, la pratique des postures couplée avec la respiration permet une réappropriation de son corps. Vivre les postures intimement en respectant son souffle procure une détente profonde. Cela aide à accepter son corps avec bienveillance et amour, au lieu de le regarder avec tristesse et colère.

Les douleurs chroniques liées à la ménopause peuvent également être considérablement adoucies par le yoga, tout comme l’hypertension artérielle, les douleurs articulaires ou une mauvaise circulation sanguine. Une pratique régulière avec des postures adaptées soulagent de manière significative ces maux.

Lire aussi Yoga pour les Séniors

Les bouffées de chaleur, on en parle ?

Ah ces fameuses bouffées de chaleurs qui nous transforment en serpillère en moins d’une minute chrono ! Adieu brushing impeccable et chemise blanche immaculée, et bonjour cheveux gras plaqués sur le crâne et auréoles jaunâtres au niveau des aisselles ! Certaines ont plus de chance, si je puis dire, tout se passe la nuit. Le lit devient une mare et elles connaissent la joie de se lever à 3 heures du matin pour changer les draps …

Mais si nous considérions ces bouffées de chaleurs, tout comme la fatigue, comme des signaux envoyés à notre corps pour nous demander de ralentir ! Tout au long de notre vie de femme active, nous avons dépensé une énergie folle. Energie à construire une carrière, une famille, nous avons accompagné nos enfants sur le chemin de l’indépendance, et bien souvent aidé nos parents vieillissants . C’est comme si pendant une trentaine d’années nous étions montées au bord d’un TGV lancé à vive allure. Nous nous sommes retrouvées aspirées par la vitesse de la vie.

Prenons donc le temps de nous déposer sur notre tapis de yoga pour souffler, apaiser nos anxiétés et notre stress. Apprenons à aimer ce corps qui change, reflet de notre parcours de vie. Ce corps qui nous a soutenu et porté jusqu’à présent, offrons-lui un temps de repos et de bienveillance tant mérité.

Et disons lui Merci !

isabel kehr pratique le yoga

Je vous laisse le lien d’une vidéo de Maryse Lehoux, professeur de Yoga avec qui je fais ma formation professorale. Dans cette vidéo vous retrouverez des postures guidées pour vous aider à retrouver une belle énergie.

Video de Maryse Lehoux : La pêche à la ménopause

Si vous avez aimé, épinglez-moi !

épingle pinterest mieux vivre sa ménopause grâce au yoga

Merci de partager mon article sur vos réseaux sociaux ! Laissez-moi un commentaire, je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre !

Laisser un commentaire

18 Commentaires

  1. Poulette
    11 février 2020 / 8 08 27 02272

    Coucou Isabel, plus le temps passe plus japproche du « cas clinique  » j’ai bien bien dépassé les 52 ans mais toujours pas ménopausée, rien, nada et , selon ma gynéco, « pas pour demain  » !!!donc me voilà tous les 28 jours pétants et les jours précédents des douleurs diverses , fatigue, etc… Pour l’instant je ne veux rien prendre pour ne pas perturber mon corps mais la pré ménopause n’est pas un état qui me convient (si l’on puit dire) j’espère que cela s’arrêtera très vite car la fatigue et les douleurs jouent sur ma vitalité. J’essaye le Pilates à défaut d’avoir un bon prof de yoga dans mes connaissances. Vais aller voir la vidéo que tu proposes à défaut de pouvoir bénéficier de tes cours hihi. Bisous

    • Isabel
      Auteur
      11 février 2020 / 15 03 19 02192

      Merci Poulette pour ta visite ! Et oui nous sommes toutes différentes face à ce passage de notre vie et c’est vrai que ce « avant » peut s’avérer difficile à vivre. Peut-être pourrais-tu consulter une thérapeute en Ayurveda, elle pourrait certainement t’aider en te donnant des conseils en fonction de ton dosha. Souvent les femmes de nos âges sont à dominance Vata, cependant ce sont les déséquilibres qui causent des perturbations telles que fatigue, problèmes digestifs ou encore troubles du sommeil.
      Belle journée à toi, bises

  2. 8 février 2020 / 12 12 09 02092

    Coucou Isa! Un très bon article. Cette étape est très loin derrière moi car javais 43 ans et ce fut difficile car accompagné de plusieurs tracas comme c’est parfois le cas. C’est une période charnière. Le yoga est une pratique qui me fait beaucoup de bien au moral et maintient mon corps. Je regrette de ne pas y avoir goûté plus tôt, cela m’aurait assurement aidée à cette période. Tu fais bien de le conseiller. Bises

    • Isabel
      Auteur
      9 février 2020 / 17 05 09 02092

      Merci Isa ! Le Yoga est une aide précieuse à cette étape de la vie d’une femme mais pour moi le yoga va même au-delà, c’est une aide précieuse à la vie tout simplement !
      Bon dimanche, bises !

  3. Visiteuse
    7 février 2020 / 16 04 43 02432

    Jean Shinoda Bolen dans un de ses livres explique au sujet de la ménopause : « les femmes qui l’ont atteinte retiennent l’énergie du sang menstruel à l’intérieur de leur corps et produisent une sagesse intérieure au lieu de faire des enfants à l’extérieur ». Cette condition féminine ainsi révélée est une merveilleuse nouvelle. Reste maintenant à nourrir cette sagesse.

    Pour la pratique du yoga, je ne sais pas… Les pilates, ont emprunté pas mal de postures de yoga et je suis carrément dingue des pilates…

    • Isabel
      Auteur
      9 février 2020 / 10 10 03 02032

      Merci beaucoup de partager cette jolie citation ! Effectivement on retrouve des postures de yoga dans le Pilates, la différence est que le Pilates a un objectif physique notamment musculaire, le Yoga fait travailler le corps et l’esprit grâce à la respiration. Ceci dit j’aime beaucoup le Pilates aussi, malheureusement je n’ai pas le temps en ce moment de pratiquer…
      Bon dimanche !

  4. Isabelle
    7 février 2020 / 15 03 10 02102

    Bonjour Isabel ! J’aime beaucoup cet article, c’est vrai que la ménopause est une période compliquée, la prise de poids n’est pas agréable mais au moins je n’ai pas de bouffées de chaleur, c’est vrai aussi que je me trouve d’une humeur bizarre, pas au top. Je ne fais du yoga qu’une fois par semaine mais ça me fait beaucoup de bien. Bhastraki est très intéressante et énergisante mais en ce moment où je suis très fatiguée elle me fatigue un peu donc je ne fais que quelques respirations.
    Merci pour cet article et à bientôt 😘

    • Isabel
      Auteur
      9 février 2020 / 9 09 33 02332

      Merci beaucoup pour ta visite ! Tu as raison il faut avant tout écouter son corps, si tu es fatiguée c’est repos avant tout. Peut-être quelques balades dans la nature te feraient du bien ….
      Bon dimanche, bises

  5. 6 février 2020 / 19 07 57 02572

    coucou Isa, comme tu le sais je suis enfin en pré-ménopause. il était temps ! je n’ai pas de bouffées de chaleur mais par contre d’autres petits désagréments qui m’ont un peu pourri la vie. ma maman l’a très bien vécue ce qui prouve que nous sommes toutes différentes et que nous réagissons donc toutes différemment. ton article est très intéressant et tes conseils sont toujours précieux. merci. bisous.

    • Isabel
      Auteur
      6 février 2020 / 20 08 40 02402

      Cous Sandrine, effectivement chaque femme vivra cette période différemment mais au vu des bouleversements hormonaux la pratique de la respiration peut être une aide précieuse que cela soit sur le plan physique ou mental.
      Belle soirée, bises !

  6. 6 février 2020 / 18 06 12 02122

    Coucou Isabelle,
    Très intéressant ton article même si je ne suis pas encore ménopausée (j’ai 48 ans donc ça ne va pas tarder !!!) . Chaque femme est différente et vit sa ménopause différemment !
    Et puis 2 avantages, c’est qu’on est plus embêtée tous les mois par ses règles et niveau fertilité, on est plus libre concernant la contraception !
    Des bisous 😉

    • Isabel
      Auteur
      6 février 2020 / 20 08 37 02372

      Oui tu as raison il faut toujours voir le bon côté des choses ! De toutes les façons comme tu dis nous sommes toutes différentes et tu passeras peut-être au travers de tous ces désagréments. Mais au cas où, penses au yoga !
      Belle soirée à toi, bises

  7. 6 février 2020 / 17 05 24 02242

    Hello ma belle, c’est vraiment dommage que tu sois loin car j’aurais adoré suivre tes cours de Yoga ! Concernant la méno j’ai eu de la chance, je n’ai rien ressenti, ni bouffées de chaleur ni prise de poids, ni sautes d’humeurs (enfin je crois faudra demander à Chéri !). Et cette période fut intense car j’ai changé de vie, je me suis remariée et j’ai changé d’activité professionnelle !
    Par contre rides et affaissement du visage ça oui et je pense qu’à part le bistouri je ne peux rien y faire ! Mais je continue à rire et à m’amuser car dans ma tête j’ai 40 ans ! Et je commence à envisager la case bistouri un de ces jours ! Je vais tester la respiration pour une zénitude totale.

    • Isabel
      Auteur
      6 février 2020 / 20 08 35 02352

      Moi aussi je regrette que nous soyons trop loin ! Grâce à la pratique régulière du yoga je me sens complètement ancrée dans le présent et apprécie chaque moment de la vie. J’ai également de la chance d’avoir peu de désagréments mais comme toi le relâchement de la peau ne fait pas plaisir et je comprends que l’on puisse faire appel au bistouri. De toutes les façons le plus important est de faire ce qui nous semble le plus juste pour soi. Mais tu ne dois pas t’inquiéter car tu es toujours pimpante et pleine d’énergie, une vraie jeune fille !

  8. 6 février 2020 / 17 05 20 02202

    Merci pour cet article vivifiant. Cette étape, aujourd’hui largement derrière moi, est en effet délicate pour certaines et largement dévalorisée en occident. Heureusement, les choses qui s’arrêtent réellement sont simplement la fertilité et les règles…. et franchement, après 50 ans, est-ce vraiment si grave ?

    • Isabel
      Auteur
      6 février 2020 / 20 08 28 02282

      Mais non ce n’est pas si grave ! Il est inutile de vouloir à tout prix retenir une jeunesse passée, nous avons tellement de belles choses encore à vivre. Heureusement !
      Belle soirée à toi Catherine, bises

  9. 6 février 2020 / 11 11 47 02472

    Coucou ! Merci pour cet article tres interessant qui dédramatise ce passage que nous n’échappons pas. Moi je le vie plutôt bien, des bouffées de chaleur par période…Je me dis que c’est ainsi et je relativise. JE pratique tres régulièrement La respiration Bhastrika, notamment le soir avant de m’endormir. Je la pratique depuis toujours. Etant sportive depuis toujours : gymnastique aux agrès, pilate…etc J’ai toujours fait cette respiration. Bonne journée et merci encore pour ces conseils !!! Bises

    • Isabel
      Auteur
      6 février 2020 / 20 08 26 02262

      Merci beaucoup pour ton retour Hélène ! C’est un avantage certain d’avoir ce parcours de sportive car tu connais bien le fonctionnement de ton corps et ainsi tu peux plus facilement mettre des choses en place comme cette respiration.
      Belle soirée à toi, bises

%d blogueurs aiment cette page :